Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

Suite de la saga du projet immobilier du 5 rue des Buchettes à Argenteuil.

Nous voici déjà à l’épisode 4, et nous modifions notre ligne éditoriale au dernier moment, ayant enfin été contactés par le secrétariat de la mairie. D’abord le 2 février (mais sans proposition de date) puis vendredi dernier 5 février (avec une proposition de date).

 

 

 

Nous avons obtenu une visio-conférence pour le 15 février prochain

Notre futur rendez-vous en mairie sera peut-être l’occasion de savoir si la réflexion des élus et des services techniques a avancé depuis juillet dernier et de voir ce qu’il peut advenir de ce projet immobilier dans les mois qui viennent. Rappelons-le, tout est question de volonté politique dans cette histoire.

Nous espérons bien sûr que la mairie porte dans l’ombre un projet de préemption et qu’elle fasse passer le projet au conseil municipal au moment opportun (après réception de la DIA  : déclaration d’intention d’aliéner faite au propriétaire quand il vend un bien), ce qui laisserait ensuite un ou deux mois tout au plus pour préempter.

Mais honnêtement, si les élus ont semblé être à l’écoute au départ (quel autre choix avaient-ils d’ailleurs quand on voit la colère des riverains, la pétition de 2015, et surtout quand on connaît l’histoire du permis tacite non validé par la mairie, non daté, la mairie ayant laissé passer la date butoir !), nous les avons toujours sentis assez frileux. C’est même un euphémisme. Retour dans le passé…

 

 

Quel discours la mairie nous a-t-elle tenu en 2015 ?

La position juridique  de Gilles Savry, maire adjoint à l’urbanisme en 2015, a été de nous répondre, lors de notre premier rendez-vous, que selon lui le projet de démolition/construction était difficilement attaquable. A savoir :

  • Que ce projet immobilier, c’est « intérêt privé contre intérêt privé »  et « non pas de l’intérêt général ».

Comme si les riverains faisaient un caprice !!! alors qu’au-delà de la perte du patrimoine architectural si la belle maison est détruite, les préjudices seraient évidemment conséquents (lire nos précédents articles : liens en bas de page).

De plus, la particularité du projet est une construction en cœur d’ilôt (c’est-à-dire en arrière-plan, au milieu, entouré de multiples habitations (immeuble et pavillons), obligeant à la destruction de l’une des habitations, la plus belle !), la finalité du promoteur étant, vous vous en doutez, de viabiliser son projet pour pouvoir faire plus de profit et donc de construire deux bâtiments au lieu d’un seul. Comment peut-on laisser passer cela quand on se dit opposé au bétonnage d’Argenteuil dans ses propres tracts électoraux ?

 

  • Que le projet immobilier est réglementaire (cf le PLU de l’époque)
    • Nous y reviendrons sans doute une autre fois

 

  •  Que les matériaux sont « pas mal »
    • Mais ce n’est pas cela qui préoccupe les riverains ! Ce sont les sols, les fondations et les risques de fissures, le vis-à-vis direct, la privation de lumière, le cadre de vie et environnemental, la circulation dans le quartier, etc

 

  • Que ces deux immeubles seraient deux grosses maisons (en équivalent).
    • Nous ne sommes pas convaincus. Sans oublier que le projet comporte un parking souterrain de 24 places !!! et qu’on connaît pertinemment les risques et conséquences aux alentours, surtout dans un quartier situé au pied de la butte d’Orgemont où il y a du gypse ! Cela fait écho au récent projet de la rue Gautherin , où les riverains sont également vent debout contre le projet.

 

  • Que le projet est plutôt qualitatif (argument également exposé en comité de quartier de 2015).
    • Justement, revenons-y. Monsieur Savry nous a invités exceptionnellement en comité de quartier en 2015, comité dont nous ne faisions officiellement pas partie.

 

Pourquoi avoir présenté ce projet en comité de quartier en 2015 ?

A Argenteuil le comité de quartier est un groupe de 20 habitants du quartier tirés au sort par la mairie, et de 5 personnes nommées par la mairie. Le comité représente les intérêts du quartier, discute des projets, fait des propositions, apporte des idées. Chaque personne a un mandat. Voici la définition exacte du comité de quartier sur le site de la ville, sa constitution, ses missions, sa charte :  https://www.argenteuil.fr/73-comites-de-quartier.htm

Rappelons qu’il n’y a pas eu de concertation préalable avec les habitants en réunion publique. Elle a par contre eu lieu en comité de quartier après que le permis de démolir et de construire ait été délivré, donc il était déjà trop tard. Gilles Savry, maire adjoint en charge de l’urbanisme, l’a justifié en expliquant que le comité de quartier n’existait pas encore.

Pour information, on ne vient au comité de quartier que sur convocation ou invitation, à notre connaissance.

Lors du comité de quartier, l’élu a présenté  le projet immobilier de la rue des Buchettes en montrant au passage son côté qualitatif. Il est vrai que le non bétonnage du quartier était une promesse de campagne. Il fallait bien rattraper le coup ! En tout cas, cela ressemblait fort à une tentative de nous rassurer et de nous convaincre. Sans compter que le promoteur était dans la salle, bien que Gilles Savry n’ait pas eu l’air de l’y avoir invité.

 

En conclusion

Si ce projet est aussi « privé » que nous nous le sommes entendu dire en mairie, et non d’intérêt général, comment se fait-il qu’il ait été présenté lors du premier comité de quartier de de la rentrée 2015, alors que se traitent là des questions d’intérêt général ?

Si ce projet était aussi inattaquable en justice par la mairie, comment se fait-il qu’un habitant ait réussi à aller jusqu’au Conseil d’Etat, et à un moment donné, à obtenir des dommages et intérêts ?

Si ce projet était si qualitatif, comment se fait-il qu’il soit aussi contesté ?

Si la mairie était réellement « contre » ce projet comme elle se plait à le dire, comment se fait-il que depuis des années elle l’ait aussi peu combattu à nos côtés ? A commencer par le fait de laisser passer la date butoir de possibilité de s’y opposer.…  Rappelons que même après un accord tacite, un maire peut toujours agir contre un projet, tant que la parcelle n’est pas vendue.

Nous aimons bien nous poser les vraies questions et vous laissons y réfléchir.

RV le week-end prochain pour l’épisode 5.

 

Lire les articles précédents :

Episode 1 cliquez ici

 

Episode 2 cliquez ici

 

Episode 3 cliquez ici

 

Article suivant Episode 5 cliquez ici

 

Partager cette page

Publié par www.tamtamcolonie.com

  • : Tam Tam Colonie : échanges, infos
  • Tam Tam Colonie : échanges, infos
  • : Une plateforme de proximité à Argenteuil pour se rendre de multiples services dans le quartier de la Colonie-Le Moulin + Les Larris : acheter, vendre, donner, troquer, se dépanner, faire connaissance... mais aussi partager de l'information. Blog animé par sa fondatrice, Sabine D., habitante du quartier. A savoir, le "Vide-grenier Tam Tam Colonie" est géré par l'association Tam Tam Evénements et a lieu les années impaires (lien sur le site tout en haut du blog en bleu).
  • Contact

Moteur De Recherche Par Mot Clé

Réglement & droits

Le B.A.BA à respecter :
 
Pas de contenu déplacé ou politique SVP.
 
Evitez d'écrire votre nom de famille pour protéger votre anonymat.
PAS de pseudo SVP.
Ecrivez votre prénom suivi du nom de votre rue
OU votre prénom + l'initiale de votre nom .
Si ce n'est pas fait, Tam Tam Colonie se réserve le droit de supprimer votre annonce.
Selon la Loi Informatique et Libertés, vous avez le droit de réclamer la suppression de vos commentaires et des données vous concernant. Votre adresse IP est conservée par overblog lorsque vous publiez un commentaire.

 

Pages Infos & Photos

Catégories