Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

Episode 14 (article du 8 mai 2021 :

« Au premier coup de pelle, notre maison va en partie s’écrouler »)

 

Menace d’expulsion

Nous venons d’avoir confirmation qu’Anne-Marie (copropriétaire du 5 rue des Bûchettes, cf notre billet de la semaine dernière) et ses trois enfants, sont menacés d’expulsion fin juin après la trêve hivernale, elle-même reportée de mars à juin pour cause de covid.

 

Désengagement….

Par ailleurs, par rapport aux soucis de fragilité des sols déjà évoqués dans un précédent article, la sous-préfecture d’Argenteuil renvoie dans un courrier la responsabilité de la sécurité et de la salubrité des riverains….à la mairie.

Les services de l'État se délestent donc allègrement de leur pouvoir de substitution (c'est pourtant bien selon nos sources un réel pouvoir du préfet prévu à l'article L. 2215-1 du code général des collectivités territoriales, qui l'autorise à prendre pour toutes les communes du département ou pour plusieurs d'entre elles et dans tous les cas où il n'y aurait pas été pourvu par les autorités municipales les mesures nécessaires au maintien de la salubrité, de la sûreté et de la tranquillité publiques.)...Ils écrivent par ailleurs noir sur blanc qu'en pareil cas il attendent des administrés de porter eux même le sujet devant le tribunal administratif…. contre les promoteurs.

 

La sûreté, la salubrité : de vains mots ou une réelle menace ?

Ce n’est pas une vue de l’esprit : un soi-disant « petit » projet immobilier de deux immeubles + parking souterrain construit sur des sols fragiles risque d’avoir des conséquences sur les riverains habitant autour du 5 rue des Bûchettes.

Les conséquences peuvent être plus ou moins graves, de la simple privation de lumière ou de soleil dans des appartements, en passant par la disparition de zones vertes et de leur faune, jusqu’à l’apparition de fissures et d’éboulements, voire l’effondrement partiel d’une maison habitée par une famille.

 

C’est précisément ce que redoute Fernanda, une voisine que nous avons rencontrée au bout d’une impasse située rue de la République,

et dont la maison jouxte au plus près le 5 rue des Bûchettes,

lieu des futures constructions.

 

Légende : Au premier plan, le mur de séparation entre les deux parcelles.

Au gauche, un bout du toit de Fernanda. Au fond, la demeure qui serait détruite au 5 rue des Bûchettes.

 

Tam Tam : Que redoutez-vous des travaux de démolition et de construction du 5 rue des Bûchettes à Argenteuil ?

Fernanda : « C’est simple, notre maison de plain-pied est située à peine à quelques mètres du projet. Notre habitation est en partie adossée contre le mur d’environ 2 mètres de hauteur qui nous sépare de notre voisine, je veux parler de la belle demeure que le promoteur veut raser. Notre maison est vraiment juste à côté de cette demeure, et le mur de séparation est en très mauvais état. En fait, il n’a pas de fondations, il est juste posé sur la terre. Donc au premier coup de pelle, il tombe !  Et l’autre souci est que la terre est meuble.

Légende photo : A gauche, le cabinet de kinés et d'infirmiers, avec piscine souterraine enterrée,

à l'endroit précis de la rampe de descente au futur parking souterrain.

Au milieu, derrière le sapin : une 1ère maison (cachée sur la photo).

 A droite de l'arbre, une seconde maison, celle de Fernanda et de sa famille.

 

Tam Tam : Comment ça, la terre est meuble ? 

Fernanda : « Je vous explique : quand on a acheté en 2004, on ne savait pas que les sols étaient aussi fragiles. La maison est faite de plusieurs parties, en plusieurs agrandissements. Une partie ancienne en briquettes de décoration et en bois avec des piliers qui ont été ajoutés par l’ancien propriétaire pour consolider la cave.

Dans la partie la plus moderne que nous avons construite il y a quelques années, il a été difficile de construire les fondations tellement la terre était meuble. Pour construire seulement 1 mètre de fondations, on a dû couler une quantité incroyable de béton, on n’en revenait pas ! Mon mari et moi, professionnellement, on connaît très bien le bâtiment et les promoteurs, je tiens à le préciser. On sait de quoi on parle.

 

Tam Tam : Quelles conséquences redoutez-vous si le projet immobilier se réalise ?

Fernanda : Notre séjour et notre cuisine risquent de s’écrouler au premier coup de pelle, étant situés dans la partie ancienne la plus fragile de la maison, et le reste va fissurer, sans compter le mur de séparation avec le jardin voisin, qui lui aussi va tomber de suite par terre.

 

Tam Tam : Vous avez pris votre propre avocat en 2015 pour une histoire de velux, et vous avez perdu au tribunal. Vous n’aviez pas parlé des sols à votre avocat ?

Fernanda : On ne savait pas tout cela à l’époque ! On a découvert que la terre était meuble il y seulement 2 ou 3 ans donc notre avocat n’a pas attaqué sur ce point technique en 2015. On n’était pas opposés au projet immobilier mais on voulait que le promoteur le révise. On avait attaqué au tribunal administratif pour l’histoire des velux car en découvrant les plans du projet immobilier, on s’était rendu compte que l’immeuble serait carrément adossé contre notre maison de plain-pied, et ce, bien sûr, sans nous demander notre avis.

Or, de ce côté du projet de construction, une des chambres a un velux. Il y aurait donc eu une vue plongeante du nouvel immeuble directement chez nous dans la chambre de notre fille qui se serait retrouvée avec un mur de 7 mètres de haut, la privant de lumière.

Tout ce que le promoteur a proposé, c’est de mettre des velux sur le mur du futur immeuble pour renvoyer de la lumière dans notre chambre. Il s’est vraiment moqué de nous !

En tout cas, c’est au promoteur de se porter garant des fissures et de prendre en charge toutes les bâtisses qui jalonnent le terrain en construction. Sur deux ans de travaux, il va avoir du travail…

 

Propos recueillis par Sabine D.

 

Episode précédent n° 13 Entretien avec la famille vivant dans la maison menacée de destruction

 

Episode suivant 15 "Détail de nos projets alternatifs, questions sur la vente et la mairie"

Partager cette page

Publié par www.tamtamcolonie.com

  • : Tam Tam Colonie : échanges, infos
  • Tam Tam Colonie : échanges, infos
  • : Une plateforme de proximité à Argenteuil pour se rendre de multiples services dans le quartier de la Colonie-Le Moulin + Les Larris : acheter, vendre, donner, troquer, se dépanner, faire connaissance... mais aussi partager de l'information. Blog animé par sa fondatrice, Sabine D., habitante du quartier. A savoir, le "Vide-grenier Tam Tam Colonie" est géré par l'association Tam Tam Evénements et a lieu les années impaires (lien sur le site tout en haut du blog en bleu).
  • Contact

Moteur De Recherche Par Mot Clé

Réglement & droits

Le B.A.BA à respecter :
 
Pas de contenu déplacé ou politique SVP.
 
Evitez d'écrire votre nom de famille pour protéger votre anonymat.
PAS de pseudo SVP.
Ecrivez votre prénom suivi du nom de votre rue
OU votre prénom + l'initiale de votre nom .
Si ce n'est pas fait, Tam Tam Colonie se réserve le droit de supprimer votre annonce.
Selon la Loi Informatique et Libertés, vous avez le droit de réclamer la suppression de vos commentaires et des données vous concernant. Votre adresse IP est conservée par overblog lorsque vous publiez un commentaire.

 

Pages Infos & Photos

Catégories