Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

Les fissures (2)… la mairie… (épisode 16)

 

Aujourd’hui, 2 sujets concernant le 5 rue des Buchettes.

  1. La mairie qui nous a répondu.
  2. Un nouveau témoignage sur les fissures.

Et deux rappels en préambule :

  1. Nous sommes à la veille de deux élections importantes, les régionales et les départementales. Votre voix compte pour la pétition, qu'elle soit en ligne ou en version papier.
  2. Il reste quelques semaines pour combattre ce projet immobilier du fait de l'expulsion possible de ses habitants fin juin si aucun accord n'est trouvé entre avocats des deux parties.Votre participation financière, même de quelques euros, compte pour Anne-Marie et ses enfants, pour payer leur avocat.

 

1er sujet : la mairie

 

Pas de volonté de préempter, c'est confirmé.

Le 25 mai à 20h, la maire adjointe à l’urbanisme d’Argenteuil, Camille Gicquel, nous a (enfin) répondu par email - ci-dessous en bleu - mais négativement, au sujet de la possibilité par la ville de préempter le projet, et avec le même argument que le 17 février 2021, c’est-à-dire un « copier/coller » de la maison Claude Monet au niveau du budget des travaux à mener.

Extrait de son email de la maire adjointe à l'urbanisme :

 : «… impossibilité financière de la ville de porter un projet d’équipement public dans ce pavillon tel que vous le proposez ; et ce tant en 2014 qu’aujourd’hui. Après visite du pavillon, en décembre 2020, et en comparant avec le budget de réhabilitation de la maison Claude Monet, nous estimons à plus de 2 millions d’euro le coût de transformation de ce qui est un pavillon privatif en ERP (Etablissement Recevant du Public). Même avec le soutien de partenaires et de subventions, ce coût reste trop important ; car à cela s’ajoute les frais d’entretien et de personnel. ».

 

Pourquoi 2 millions ?

Nous ne sommes pas naïfs.

Car dans ce que nous adresse la mairie, le budget des travaux de 2 M€ est en effet le copier/coller du budget d'un autre projet (la maison Claude Monet) qui n’a rien à voir avec la rue des Bûchettes, si ce n'est l'ERP. Nous n’arrivons pas au même budget. De plus, le budget du personnel (non détaillé) semble ne pas envisager de solutions peu/moins coûteuses.

  • Cette municipalité cherche-t-elle en général à obtenir les subventions dont elle peut bénéficier ? Exemple : plan de relance gouvernemental (mais maintenant il est trop tard …). Également, pourquoi finance-t-elle une école sur fonds propres quand les taux d'intérêts sont particulièrement bas en ce moment et que le passif des emprunts toxiques d'Argenteuil est quasi apuré (96 % selon nos sources).

 

Un souci d'agenda pour étudier notre dossier en profondeur ?

Si nous pensons que notre dossier n’est pas étudié, ou très peu, c’est que Camille GICQUEL nous écrit ne pas avoir eu le temps en 3 mois de nous rédiger le compte-rendu qui nous avait été promis lors de la réunion du 17 février…

Extrait de l'email de la maire adjointe à l'urbanisme :

« A l’issue de notre dernière visio-conférence en février dernier, je devais vous faire un compte-rendu de notre entretien que je n’ai pas eu le temps de réaliser. J’en suis désolée et vous prie de bien vouloir m’en excuser ».

 

Or, le 17 février dernier, elle nous avait dit ne pas avoir le temps de porter et construire le/les dit(s) projet(s) et qu’il fallait que ce soient des associations qui en fassent le montage… cf : http://www.tamtamcolonie.com/2021/02/episode-6-article-du-20-fevrier-2021-une-reponse-de-normand.html

N'est-ce pas la vraie raison ?

 

L’élue semble être sur tous les fronts en cumulant pas mal de casquettes. Chacun en déduira ce qu’il souhaite.

Légende : compte twitter public

En tant qu'élue de la République, elle a cependant fait le choix d'être aux services de ses administrés d'Argenteuil.

Donc son problème d’agenda surchargé n’est pas notre problème.

 

 

En conclusion :

 

  • La mairie d’Argenteuil ne fait guère d'effort pour protéger les belles bâtisses du quartier de la Colonie, l’un des plus beaux quartiers de la ville qu’il conviendrait pourtant de préserver.

 

  • La mairie ne met pas tous les moyens en œuvre pour éviter la destruction de cette belle demeure, contrairement aux discours politiques tenus.

 

  • La mairie d’Argenteuil ne tient pas compte de la fragilité des sols (voir ci-dessous le point n° 2) lors de la délivrance des permis de construire, et se contente de peu de garanties.

 

  • Au final, des riverains se demandent à quoi servent ces élus s’ils ne les protègent pas des risques déjà énoncés. Cet immobilisme est effrayant.

 

 

2ème sujet : les fissures

(interview de Bruno)

Au sujet des fissures, nous avons interviewé un résident de la résidence située à quelques mètres du projet immobilier. Vous allez voir, c’est édifiant.

 

Tam Tam Colonie : Bruno, tu vis au 7 bis rue des Bûchettes, donc juste à côté du projet de démolition/construction du n° 5. En quelle année la résidence a été construite et que t’est-il arrivé ?

Bruno : La résidence date de 1991, nous y sommes entrés avec ma compagne Sophie d’abord chez ses parents en 1991. Ensuite nous y avons, Sophie et moi, pris un 2 pièces en location en juin 1997, puis, en 2003, nous avons acheté un 3 pièces au centre de la résidence et ma mère a ensuite acheté le 2 pièces que nous occupions en location. 

 

Tam Tam Colonie :  En quelle année as-tu commencé à douter de la nature des sols ?

Bruno C. : Nous avons collectivement commencé à constater la fragilité des sols en 2010, soit 19 ans après la construction. Nous avons remarqué avec nos voisins que des fissures étaient présentes sur la façade au milieu de la résidence. Nous en avons fait état lors d'une réunion du conseil syndical ainsi qu'au syndic de la copropriété qui a diligenté une expertise. Un technicien était venu poser un témoin gradué sur la plus importante fissure, témoin qui n'a jamais été interprété !!! et qui est toujours présent sur le mur.

 

 

Tam Tam Colonie : Et un jour, tu as eu la frayeur de ta vie ?

Bruno : Oui, c’était en mars 2013, un soir de pluie lors d'une période froide et humide. Le carrelage de mon salon s'est soulevé de quelques centimètres sur environ 3 mètres carrés avec un bruit très très impressionnant accompagné d'importantes vibrations du sol, à tel point que je suis sorti de mon appartement, et que j’ai prévenu mon voisin du dessus d'un risque imminent d'effondrement.

J'ai en même temps appelé les pompiers. Ils sont rapidement venus constater les dégâts (d'ailleurs toujours présents dans mon logement aujourd'hui) - voir photo du séjour ci-dessous - et inspecter les lieux.

 

Les 4 pompiers n'avaient jamais vu ce cas de figure, sauf le plus ancien d'entre eux qui avait déjà été confronté à une telle situation une seule fois dans sa carrière.

Ils ont aussi inspecté l'état des murs du parking en sous-sol.

Ci-dessous, déplacement d'un pilier dans le parking du 7 bis :

 

 

Autre fissure dans le parking, sachant que s'il y a une fissure dans le parking, c'est qu'il y a une poussée d'eau derrière.

 

Tam Tam Colonie : Et dans l’appartement de ta mère ?

Bruno : Dans l'appartement de ma mère, Mme Colangelo, il existe une fine fissure qui prend naissance au milieu d'un mur, continue en une ligne parfaitement droite tout le long de la salle de séjour dans le sens parallèle au mur de séparation avec la propriété du 5 rue des Buchettes, et redescend jusqu'au deux tiers du mur opposé.  Cette fissure déjà constatée avant 2003 avait été recouverte de peinture sur le plafond et de stuc (enduit de décoration similaire à du plâtre). La fissure chez ma mère est réapparue quelques années après. Il s'agit donc bien d'une fissure qui pourrait être susceptible de s'aggraver en cas de mouvement du terrain.

La fissure est impressionnante par sa longueur (6 -8 mètres probablement).

NDLR : deux vidéos sont à disposition, c'est flagrant.

 

Voici quelques photos :

 

 

 

Tam Tam Colonie : Quelles sont vos craintes à tous, les résidents ?

Bruno : Il semble probable qu'un creusement suivi d'une construction sur le terrain adjacent - qui se situe à peine à 3 ou 4 mètres du théâtre de telles fissures et fragilités de notre bâtiment - constitue un danger potentiellement grave à court, moyen ou long terme. 

 

Propos recueillis par Sabine D.

 

 

 

Et vous aviez encore des doutes sur la nature des sols et les mouvements de terrain...

Voici deux autres photos destinées à vous montrer les mouvements de terrain à une trentaine de mètres du 5 rue des Bûchettes : murs de séparation de parcelles.

Côté droit

 

 

Côté gauche

 

 

Conclusion

Nous ne lâcherons pas !

Merci d'avance pour votre aide.

Téléchargez notre tract résumant la situation, avec QR code vers la pétition en ligne contre ce projet immobilier et une 2nd CR code pour une cagnotte créée par la famille qui risque d'être expulsée.

 

Retour aux épisodes précédents :

 

Episode 1 cliquez ici

Episode 2 cliquez ici

Episode 3 cliquez ici

Episode 4 cliquez ici   

Episode 5 cliquez ici

Episode 6 "Une réponse de Normand" cliquez ici

Episode 7 "Et si on parlait PLU ?" cliquez ici

Episode 8 "Et si on parlait Environnement" ? cliquez ici

Episode 9 ""Et si on parlait risques des sols/PPRN ?"

Episode 10 Urgence du dossier, saturation des égouts, non prise en charge des dommages causés

Episode 11 : détruire des arbres, est-ce acceptable ?

Episode 12 : point d'étape 2 mois après notre rendez-vous en mairie

Episode 13 : entretien avec la famille vivant dans la maison menacée de démolition

Episode 14 - Une voisine : "Au 1er coup de pelle notre maison va en partie s'écrouler"

Episode 15 "Détail de nos projets alternatifs, questions sur la vente et la mairie"

 

Episode suivant n° 17 "Ne pas baisser les bras face à la pression"

Partager cette page

Publié par www.tamtamcolonie.com

  • : Tam Tam Colonie : échanges, infos
  • Tam Tam Colonie : échanges, infos
  • : Une plateforme de proximité à Argenteuil pour se rendre de multiples services dans le quartier de la Colonie-Le Moulin + Les Larris : acheter, vendre, donner, troquer, se dépanner, faire connaissance... mais aussi partager de l'information. Blog animé par sa fondatrice, Sabine D., habitante du quartier. A savoir, le "Vide-grenier Tam Tam Colonie" est géré par l'association Tam Tam Evénements et a lieu les années impaires (lien sur le site tout en haut du blog en bleu).
  • Contact

Moteur De Recherche Par Mot Clé

Réglement & droits

Le B.A.BA à respecter :
 
Pas de contenu déplacé ou politique SVP.
 
Evitez d'écrire votre nom de famille pour protéger votre anonymat.
PAS de pseudo SVP.
Ecrivez votre prénom suivi du nom de votre rue
OU votre prénom + l'initiale de votre nom .
Si ce n'est pas fait, Tam Tam Colonie se réserve le droit de supprimer votre annonce.
Selon la Loi Informatique et Libertés, vous avez le droit de réclamer la suppression de vos commentaires et des données vous concernant. Votre adresse IP est conservée par overblog lorsque vous publiez un commentaire.

 

Pages Infos & Photos

Catégories