Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

 

Episode 13 (article du 2 mai 2021 :  Entretien avec la famille vivant dans la maison menacée de démolition)

Pour la première fois depuis six ans, Tam Tam Colonie a rencontré la famille vivant dans la demeure de l’ex-Docteur Lazare, sise 5 rue des Buchettes à Argenteuil.

Avec leur autorisation, voici le témoignage d’Anne-Marie (la mère) et de ses enfants Gersende, Eléonore et Amaury.

 

Tam Tam : Racontez-nous l’histoire de cette belle demeure bourgeoise

« Un style néo-classique esprit Louis XIII »

Anne-Marie : Cette maison de briques et de pierres de 297 m² sur 3 niveaux + sous-sol total a été construite en 1898. Sur le plan architectural, c’est une demeure de style « fin de siècle », c’est-à-dire que ce n’est pas du Napoléon 3 mais plutôt un style néo-classique esprit Louis XIII.

Après la seconde guerre mondiale, l’un des médecins qui a fondé l’hôpital d’Argenteuil, le professeur Lazare, s’en est porté acquéreur. D’où le nom « la maison du docteur Lazare ».

Elle possède 11 pièces et 1 cuisine, des verres dépolis, parquets et carrelages d’époque. Au fond du jardin il y a une dépendance avec un lavoir.

 

Tam Tam : La maison n’est pas encore vendue mais un promoteur veut construire deux petits immeubles et un parking souterrain à la place. Qu’en pensez-vous ?

« On ne veut pas que cette maison soit détruite »

Amaury (le cadet) : Ce serait une catastrophe, il ne faut surtout pas la détruire et je ne veux pas la quitter. C’est la maison de mon enfance, je n’ai vécu qu’ici et j’y suis très attaché. Mais je sais qu’on va devoir la quitter…

Eléonore : On ne veut pas que cette maison soit détruite. Elle est belle, calme, apaisante, pleine d’histoire. C’est notre cocon familial, on s’y sent bien.

Gersende : C’est la maison de ma vie, et ça le sera toujours. Je sais qu’elle a besoin d’un rafraichissement mais avec un peu d’argent et d’énergie c’est jouable de faire les travaux. Le problème c’est notre situation économique. Nous sommes en poursuite d’études, du CAP à la licence, et notre mère a perdu son emploi à cause du covid. Alors déjà on essaye de remplir le frigo.

« La cage ne nourrit pas l’oiseau »

Anne-Marie : Je confirme que la situation économique est très difficile. Nous sommes malgré les apparences en situation de précarité. La maison est d’époque mais la cage ne nourrit pas l’oiseau !

 

Tam Tam : Qu’est-ce qu’une maison d’époque ?

Anne-Marie : Une maison d’époque a une valeur inestimable et une âme qu’on ne retrouve pas dans les maisons modernes. Il ne faut pas que la ville d’Argenteuil la laisse détruire.

A part les radiateurs, tout le reste est d’origine, d’époque comme on dit : les verres dépolis, les boiseries en chêne, les parquets et les carrelages anciens, magnifiques. J’invite vraiment le Maire d’Argenteuil à venir voir la maison de l’intérieur comme de l’extérieur. Avec ses défauts et ses qualités.

Eléonore : En plus, dans cette maison, on vit au rythme des saisons, et on bénéficie de sa fraicheur l’été.

 

Tam Tam : Et l’hiver ?

Anne-Marie : Les murs font 20 cm d’épaisseur. On chauffe au gaz à 19 degrés car ça nous suffit. Les factures sont de 300 euros par mois, sans le dernier étage qu’on ne chauffe pas car l’hiver on n’y vit pas.

La maison est lumineuse. Il y a du soleil du matin au soir.

 

Tam Tam : Quels sont les travaux à réaliser pour la remettre en état ?

Anne-Marie : Un arbre étant tombé pendant une tempête, une branche a abîmé l’angle droit au niveau de la gouttière. Il faudrait 2 000 euros pour réparer. Je ne les ai pas. Il y a aussi 20 m² de zinc à réparer sur la toiture. Des joints sur l’un des murs côté nord ouest. Sinon l’électricité et la plomberie sont aux normes.

Eléonore : Les gens croient qu’il y a de gros travaux à réaliser mais en fait une fois que les causes seront réparées les surfaces du 2ème étage pourront être rénovées. Le reste c’est du grattage et de la peinture blanche. Pour les briques, un coup de karcher et elles vont reprendre leur couleur !

Gersende : Et la maçonnerie des murets avec les voisins. Et la dépendance de 30 m² au fond du jardin qui offre un beau potentiel mais est en mauvais état. Sinon, franchement on y est bien. D’ailleurs il y des araignées à l’intérieur et comme tout le monde le sait, les araignées ne s’installent que dans les maisons saines.

 

Tam Tam : Vous êtes conscients qu’en tant que co-propriétaire, vous allez devoir quitter la maison, qu’elle soit ou non démolie ?

Anne-Marie : Malheureusement oui...

Mon métier est « tapissier ». Il y a 21 ans, j’avais restauré des fauteuils pour une cliente propriétaire de cette demeure. Un jour par hasard, dans le journal « Le 95 », j’ai reconnu sur photo l’annonce de mise en vente. Comme la propriétaire me connaissait et qu’elle voulait la vendre à une famille avec enfants, on a fait affaire, mon ex-mari et moi avec la propriétaire de l’époque.

Nous nous battrons jusqu’au bout pour que notre maison ne soit pas démolie. Si on doit partir, ce sera un crève-cœur.

Je voudrais ajouter une chose : dans la généalogie de ma famille, cette dernière est à Argenteuil depuis Louis XV, soit au début du 18ème siècle.

 

« Georges Mothron continue le travail de destruction des belles meulières et autres demeures, entamé par d’autres avant lui »

Anne-Marie : L’actuel maire Georges Mothron est d’ailleurs un petit-cousin à moi, une branche de la famille Lemoine-Rivière.

Le problème est que visiblement le Maire ne fait rien pour montrer qu’il n’est pas opposé à cette vente à un promoteur. Exactement comme pour la maison en face du Monoprix ou celle en face du marché Héloïse, Georges Mothron continue le travail de destruction des belles meulières et autres demeures, entamé par d’autres avant lui, depuis l’après-guerre !

Or, mes enfants et moi adorons l’ancien, ce travail de mémoire, de préservation des traditions. La culture Ikéa, ce n’est pas notre truc. Chacun fait ce qu’il veut. Mais je ne comprends pas que l’on cherche à détruire ce qui est beau et a une valeur architecturale, tout comme les belles matières.

Si cette maison doit être revendue je préfère qu’elle le soit à un acquéreur qui la respecte et non à un promoteur. J’en ai marre de la rentabilité. C’est pitoyable. La rentabilité, c’est l’ennemi de la vie. Bientôt on n’aura plus de terre à proposer à nos enfants dans les villes, que du béton !

 

« Notre maison présente un beau potentiel »

Anne-Marie : Je reste convaincue que notre maison présente un beau potentiel d’acquisition pour une famille proche des valeurs artisanales et artistiques, attachée au patrimoine, au foncier. Même avec des travaux de rénovation.

Je l’ai dit à la mairie : au lieu de casser, faites-en une bibliothèque, une maison d’artistes, un musée. Ou trouvez un mécène ! Mais ne la détruisez pas !

Il pourrait y avoir un jardin exceptionnel avec de nouvelles plantations.

Eléonore : C’est parce qu’ils veulent ramener de la taxe foncière, nous on ne compte pas pour eux…C’est l’argent qui les intéresse, ils sont prêts à sacrifier la maison et son jardin.

 

Tam Tam : Et le jardin, pouvez-vous nous le décrire ?

Anne-Marie : Rien que devant, côté rue, il y a plusieurs arbres dont un érable du Canada et un tilleul qui doivent chacun avoir environ 200 ans.

Amaury : Cette année, on a trouvé des familles de hérissons, on n’en a jamais vu autant et avec plein de bébés hérissons. C’est pourtant une espèce menacée et protégée.

Anne-Marie : Si ce projet immobilier se construit, il n’y aura plus d’oiseaux. Actuellement, dès 5h du matin c’est un concert d’oiseaux : on accueille un pic-vert, des mésanges, des mésanges bleues, des mésanges charbonnières, des rouge-gorge, des hirondelles, des geais, des asters. Bref, des oiseaux des jardins !

 

Tam Tam : Quel message avez-vous envie de faire passer ?

Anne-Marie : Je ne suis pas sûre que tout le monde se rend bien compte de la valeur d’un patrimoine, tant qu’il existe, et n’ose imaginer le jour où il disparait. J’espère aussi que les riverains ont conscience de ce qui les attend en termes de nuisances (notamment la privation de lumière pour ceux qui vont se retrouver avec un mur immense devant leurs baies vitrées). Et j’en veux à la mairie de laisser faire et de ne pas s’impliquer… Car cette maison a une histoire et une valeur inestimable à nos yeux. Au-delà de ses actuels habitants….

 

« Si on détruit le patrimoine, que va devenir Argenteuil et ce quartier ? »

Anne-Marie : Le patrimoine est immuable. Certes, cette maison ce n’est pas Versailles mais contrairement aux effets de mode des œuvres d’art qui sont éphémères, le patrimoine architectural lui, reste dans le temps et la durée. Alors si on détruit le patrimoine, que va devenir Argenteuil et ce quartier ?

Propos recueillis par Sabine D.

 

 

Episode précédent n° 12  (article du 18 avril 2021 : point d’étape 2 mois après notre dernier RV avec la mairie)

 

Episode suivant n° 14 (article du 8 mai 2021 : "Une voisine : au 1er coup de pelle une partie de notre maison va s'écrouler")

Partager cette page

Publié par www.tamtamcolonie.com - dans Immobilier Quartier Opinions

  • : Tam Tam Colonie : échanges, infos
  • Tam Tam Colonie : échanges, infos
  • : Une plateforme de proximité à Argenteuil pour se rendre de multiples services dans le quartier de la Colonie-Le Moulin + Les Larris : acheter, vendre, donner, troquer, se dépanner, faire connaissance... mais aussi partager de l'information. Blog animé par sa fondatrice, Sabine D., habitante du quartier. A savoir, le "Vide-grenier Tam Tam Colonie" est géré par l'association Tam Tam Evénements et a lieu les années impaires (lien sur le site tout en haut du blog en bleu).
  • Contact

Moteur De Recherche Par Mot Clé

Réglement & droits

Le B.A.BA à respecter :
 
Pas de contenu déplacé ou politique SVP.
 
Evitez d'écrire votre nom de famille pour protéger votre anonymat.
PAS de pseudo SVP.
Ecrivez votre prénom suivi du nom de votre rue
OU votre prénom + l'initiale de votre nom .
Si ce n'est pas fait, Tam Tam Colonie se réserve le droit de supprimer votre annonce.
Selon la Loi Informatique et Libertés, vous avez le droit de réclamer la suppression de vos commentaires et des données vous concernant. Votre adresse IP est conservée par overblog lorsque vous publiez un commentaire.

 

Pages Infos & Photos

Catégories