Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2022 3 08 /06 /juin /2022 19:35

8.06.22. Vous êtes invités à lire la lettre numéro 3 du comité Jean Vilar. 

Elle regorge d'informations tant sur :

  • La salle non mise à disposition alors qu'elle est libre, et par voie de conséquence des événements argenteuillais "en peau de chagrin"
  • Le promoteur Fiminco
  • Que pourrait être un plan de sauvegarde et de mise en valeur
  • Le partenariat avec le musée d'Orsay pour "décarbonner" les rives de Seine grâce à la végétation (est-il au courant du projet et de l'abattage de dizaines d'arbres ???)
  • ou encore un avis sur le projet de construction au bas de la butte d'Orgemont (friche SIFRU).

La voici en images. 

 

 

Ou bien téléchargez  le PDF ci-dessous :

 

 

Lettre n° 3 du comité Jean Vilar

25.05.2022. Les désagréments liés à la fermeture ( ???) de la salle Jean Vilar sont déjà nombreux, étant donné que les activités et événements habituels sont déplacés ailleurs, dans des lieux inappropriés.

 

Le comité Jean Vilar, qui défend cette salle appelée à être détruite ainsi que son parc, pour être revendue au promoteur Fiminco, appelle à un nouveau rassemblement mardi 31 mai à 18h30 avant le conseil municipal. 

Tous les habitants et soutiens du comité Jean Vilar sont conviés. 

 

Par votre présence, vous pourrez signifier votre mécontentement contre les conséquences immédiates et nombreuses de la fermeture de la salle Jean Vilar (dont on ne connaît d'ailleurs pas la raison puisqu'on ne vaccine plus contre le covid). On a par contre noté sur le site internet de la ville la présence du bus AVC le 3 juin sur l'espace JV, mais il sera sur le parking, pas dans la salle 😉 ! 

Exemples de mécontentements :

On envoie désormais des associations réaliser leurs événements à l'Atrium, au Val d'Argenteuil. Chapiteau mal insonorisé, deux fois plus petit, sans vestiaires...!!! 

- Le "Coma danse du centre" en souffre, des parents ont d'ailleurs lancé une pétition (ne regardez pas la faute d'orthographe qu'ils ont faite au nom de la salle Jean Vilar, ce n'est pas le plus important 😉) . 


- idem pour les concerts, spectacles de danse, théâtre de fin d'année de la CHAM du collège Albert Camus d'Argenteuil. 

- De même, l'association Sous les Couvertures n'y installera pas son salon du livre 2023 : petitesse de la salle, brouhaha insupportable pour les organisateurs et animateurs qui y restent 2 jours.

Le comité de la défense de la butte d'Orgemont viendra lui aussi s'exprimer mardi 31 mai sur les projets de constructions du maire sur la friche SIFRU  en bas de la butte. 

Le message du Comité Jean Vilar est clair :

"Soyons nombreux mardi prochain à l'entrée de la mairie à 18h30, on ne veut pas céder. 

Une destruction programmée commence.
MOBILISONS-NOUS TOUS ENSEMBLE !
IL EST ENCORE TEMPS ! !!" 
 

1.05.22. Ce dimanche 1er mai c'est la fête des Berges à Argenteuil et de 11 h à 17 h le comité Jean Vilar tente une nouvelle fois de récupérer de l'argent pour financer la procédure juridique qui l'oppose à la mairie contre la destruction de l'espace Jean Vilar et du parc arboré, devant laisser place au projet pharaonique et inapproprié en ce lieu, décrit à maintes reprises. 

Tout don des Argenteuillais, même très petit, sera le bienvenu pour financer la procédure juridique. Les petits ruisseaux font les grandes rivières !

Sur place les dons sont acceptés à partir de 1 euro. 

Il ne reste que quelques mois à tenir, le projet de construction étant prévu pour cette fin d'année. C'est la dernière ligne droite et ce n'est pas le moment de faiblir ! 

D'avance, merci. 

Les dons en ligne sont possibles et pour les dons importants ils peuvent être en grande partie défiscalisés. Infos ci-dessous. 

Petits dons en ligne : https://www.helloasso.com/associations/comite-jean-vilar/adhesions/adherer-au-comite-jean-vilar

  • Dons défiscalisables* (66%) uniquement à partir de 50 euros :

Ecrire à comitejeanvilar@gmail.com pour connaître le nom à mettre sur le chèque et les consignes d'envoi de votre chèque.

Après déduction sur vos impôts :

  • Si vous versez 60 €, cela ne vous coûtera réellement que 20,4 €.
  • Si vous versez 100 €, cela ne vous coûtera réellement que 34 €.
  • Si vous versez 150 €, cela ne vous coûtera réellement que 51 €.

12.04.22. Info du quotidien Le Monde au sujet du groupe Fiminco* et de sa construction à Romainville. On est surpris de voir que des dégâts des eaux inondent les sous sols... Quand on sait qu'à Argenteuil, Fiminco veut détruire la salle Jean Vilar pour construire à la place un énorme projet ... en zone inondable. 

Voici l'image du tweet du comité Jean Vilar qui résume les griefs contre ce promoteur..

Et l'article du Monde, mais il faut être abonné pour le lire entièrement. 

 

* le groupe Fiminco, celui-là même à qui la mairie a confié le projet Cap Héloïse renommé en 2022 Les Promenades d'Argenteuil, et dont la construction pourrait démarrer après l'été, si le comité Jean Vilar ne poursuivait pas son action judiciaire. 

26.03.22. Excellente newsletter n°2 du comité Jean Vilar. La délégation d'associations reçues pour la première fois par le maire en six ans fait un bon résumé. 

Je vous invite, si vous êtes convaincus, de soutenir l'action juridique financièrement par un don, quel qu'en soit le montant.

Cela  pour permettre d'aller au bout des recours juridiques engagés récemment. L'argent vient des Argenteuillais... 

 

13.02.2021. Nouveau rassemblement prévu ce mardi 15 février entre 18h30 et 19h-19h30 devant la mairie juste avant le conseil municipal.

Il fait suite à la première rencontre du comité Jean Vilar avec le maire d'Argenteuil le 9 février dernier.

Venez nombreux.

30.01.21. Maj 18h - Belle manifestation hier contre le projet Cap Héloïse /Les Promenades d'Argenteuil, malgré le temps maussade et la pandémie. 

Sous les caméras de BFM TV. 

Voir le reportage 

Retour en images :

 

Le comité Jean Vilar sera reçu le 9 février par le maire Georges Mothron. 

La première fois en 5 ans. 

Une série de 3 recours va être engagée par le comité Jean Vilar et Val d'Oise Environnement. 

Quelques retombées presse ou annonces du rassemblement :

Et un rappel : "On ne construit pas dans le lit majeur d'un fleuve." 

D'ailleurs, Martine Lagain du comité Jean Vilar a rappelé que la salle Jean Vilar a été très bien construite à l'origine, sur 50 piliers mais surtout sans sous-sol et sans étage. 

Selon elle c'est le fait de construire un imposant édifice en vertical (40 m de haut) qui pose problème vu l'emplacement et la nature des sols. 

Le comité Jean Vilar rappelle qu'il existe de nombreuses friches à Argenteuil pour construire un tel projet. 

Adhérer au comité Jean Vilar pour les soutenir : 10 euros 

https://www.helloasso.com/associations/comite-jean-vilar/adhesions/adherer-au-comite-jean-vilar

"Le Comité Jean Vilar est indépendant de toute organisation politique et s’interdit d’exprimer tout soutien à des candidatures électorales, ou de donner toute consigne de vote à ceux de ses adhérent·e·s qui détiendraient un mandat public." (extraits des statuts)." 

 

27.01.2022. La député d'Argenteuil Fiona Lazaar s'engage par un communiqué de presse contre le projet Cap Héloïse renommé Les promenades d'Argenteuil, et elle n'y va pas par 4 chemins !

 

 

 

 

Lire son communiqué de presse :

Cap Héloïse ou l’art d’envoyer promener !

 

Argenteuil, le 26 janvier 2022

 

Alors qu’un nouveau rassemblement contre le projet Cap Héloïse est prévu samedi 29 janvier prochain, je tiens à réaffirmer mon soutien à l’engagement citoyen initié par le collectif Jean Vilar, les associations et les milliers d’habitants qui plaident, depuis plusieurs années, en faveur d’une autre vision, durable et équilibrée, de la reconquête des Berges à Argenteuil.

 

Lors du conseil municipal du 8 septembre 2021, le Maire d’Argenteuil avait réaffirmé sa volonté de concrétiser le projet Cap Héloïse, rebaptisé entre-temps « Les Promenades d’Argenteuil », un changement de nom censé donner un regain d’engouement à ce projet mal concerté. Le 26 novembre dernier, dans la foulée, M. Mothron persistait et signait, accordant au promoteur Fiminco le permis de démolition-construction pour un projet à peine modifié avec diminution de quelques mètres de la hauteur du cinéma et une végétalisation du multiplexe pour mieux masquer le béton...

Faut-il rappeler que la commission d’enquête avait émis une majorité d’avis défavorables de la part des Argenteuillais et d’un avis défavorable du commissaire enquêteur lui-même ? Que le groupe de réflexion piloté par Philippe Métézeau en 2020, dans lequel figuraient pourtant des membres de l’actuelle majorité, était unanime sur la nécessité d’abandonner la construction de logements sur le site, en zone inondable et dont le sous-sol est compressible ?

Or les modifications apportées n’enlèvent rien à la démesure du projet, au choix fort contestable de son emplacement du point de vue écologique et environnemental. J’avais déjà eu l’occasion d’exprimer mes inquiétudes à la tribune de l’Assemblée nationale, le 30 mars 2021, lors du débat sur le projet de loi Climat et résilience. Car ce type de projets commerciaux doit s’envisager ailleurs. Argenteuil ne manque pas, me semble-t-il, de friches industrielles.

Monsieur le Maire gagnerait, en bon élu soucieux d’opérer une réelle révolution de la démocratie citoyenne locale, à apporter de vraies réponses aux inquiétudes légitimes soulevées par ce projet.

Monsieur le Maire gagnerait à se souvenir de ses engagements de campagne aux Argenteuillais, comme celui de préserver la qualité de l’habitat et de l’urbanisme, ou encore celui d’instaurer un Conseil écologique qui tarde encore à venir.

Pour ma part, je reste convaincue que l’îlot Héloïse mérite un projet à taille humaine, sobre et respectueux de l’harmonie paysagère. Le béton, aussi végétalisé soit-il, ne fait pas un horizon ! Le cadre de vie, c’est aussi le cadre de vue.

Enfin, je regrette la dernière indélicatesse du Maire qui, dans un podcast de l’émission « La terre au carré », diffusé sur France inter le 25 janvier et consacré à la reconquête des Berges, parle des membres du collectif Jean Vilar comme d’une « bande de soixante-huitards ». Quand on vante le « tout béton », on n’est pas en avance sur son temps.

Alors que les élus de la Métropole du Grand Paris ont approuvé lundi 24 janvier le premier Schéma dit de Cohérence Territoriale pour construire « une métropole résiliente face aux aléas climatiques », on se demande encore dans quelle mesure les Promenades d’Argenteuil répondent à cet objectif, pour le coup, consensuel.

Lire le communiqué sur le compte FACEBOOK de Fiona Lazaar

Fiona Lazaar a aussi un compte Twitter.

26.01.22. France Inter : courte et surréaliste vidéo d'interview de Georges Mothron, du comité Jean Vilar et de l'association Asparagus par  France Inter, La terre au carré, chronique de Camille Crosnier. 

C'était hier 25 janvier 2022. 

Pour voir la vidéo cliquez sur l'image. 

 

 

Vidéo Camille passe au vert : Argenteuil, Monnet, les platanes et le centre commercial

Le montage est très réussi. Il manque quand même le caractère inondable de la zone concernée.

 

N'oubliez pas le rassemblement à 15 h samedi devant la salle Jean Vilar, au croisement de l'avenue Gabriel Péri et du Bd Héloïse ! 

25.01.22. Ne manquez pas sur France Inter à 14h29 cette chronique de Camille Crosnier qui va parler d'Argenteuil. 

 

Affiche manifestation samedi 29 JANVIER 2022 à 15h - devant salle Jean Vilar

21.01.2022. Cette tribune de la MAISON DES JEUNES ET DE LA CULTURE d'Argenteuil est à lire (nous avons leur autorisation pour la publier) :

"Aux adhérent(e)s de la MJC.

Commençons par les vœux… il est encore temps !

Les lecteurs attentifs de notre dernière plaquette annuelle (il doit bien y en avoir) ont peut-être été surpris d'y lire un appel à manifester (le 18 septembre 2021) pour la défense du complexe Jean Vilar.

Il faut dire qu'entre ces salles et la MJC, il y a une longue histoire d'amour. Dès sa création, nous avons prolongé la tradition des "nuits de la jeunesse" pendant plusieurs années. Puis vint le rendez-vous hebdomadaire pour les cinéphiles du "ciné-club" de la MJC. Le lieu s'avéra très propice pour la création des "Cinglés du Cinéma" en utilisant chaque mètre carré de l'équipement. Les numismates avaient déjà investi les lieux pour le plus grand bonheur des collectionneurs de pièces et de billets de monnaie de tous les pays. Les amis de l'association "Sous les Couvertures" y trouvèrent un excellent lieu pour y lancer leur "Salon du Livre et des Lecteurs".

Il ne s'agit pas là de nostalgie mais d'une rapide et très partielle énumération de ce que peut permettre un tel lieu public.

Imaginer qu'un équipement privé aurait pu permettre un tel déploiement d'initiatives relève de l'escroquerie intellectuelle. C'est pourtant un projet d'une telle nature qui nous est proposé. Comment penser qu'un équipement qui fonctionnera sur des principes commerciaux pourrait répondre aux attentes des habitants de notre ville en matière d'activités culturelles et éducatives ?

Démolir le complexe Jean Vilar, pour le remplacer par une salle de spectacles privée, un centre commercial, un multiplexe cinématographique, des logements (soit disant de standing) et des parkings (payants), sur un emplacement aussi réduit, inondable et porteur de la mémoire culturelle des impressionnistes est tout simplement aberrant.

Sans entrer dans trop de détails, vous comprendrez mieux notre opposition à ce projet et notre appel à se joindre à toute initiative qui s'y opposera.

En pièces jointes :

Vous trouverez un rendez-vous de protestation pour le 29 janvier.

L'annonce de la Bourse Numismatique obligée de s'exiler dans une ville voisine.

Celle du Salon du Livre et des Lecteurs qui se "délocalisera" en format réduit à l'"atrium".

Quant aux "Cinglés du Cinéma", on redoute un avis de disparition.

 

Ce combat, puisque c'est bien de cela qu'il s'agit, nécessite des moyens financiers pour informer et mener les actions juridiques appropriées. On peut soutenir le comité Jean Vilar en y adhérant. On peut aussi participer à un appel de fonds (défiscalisable). Les chèques doivent être établis à l'ordre de "Val d'Oise Environnement" et peuvent être déposés à la MJC.

Alors, formulons un vœu : que ce projet n'aboutisse pas !

"

15.01.22. Rassemblement des Argenteuillais opposés au projet de destruction et de bétonnage de Cap Héloïse (Les promenades d'Argenteuil). 

Il s'agit d'une manifestation.

RV samedi 29 janvier à 15 h devant la salle communale Jean Vilar, face au conservatoire de musique d'Argenteuil. 

Toutes les infos sur le projet sont synthétisées dans le tract ci-dessous. 

Faites circuler et venez nombreux ! 😉

 

19.12.21 maj 20.12. Les menaces de profonds changements de notre centre-ville et de l’Ile Héloïse justifient une nouvelle rubrique sur ce blog pour relayer le combat citoyen et bientôt judiciaire du comité Jean Vilar, qui devrait durer quelques années. Ce combat ne peut se faire qu’avec la population, en en parlant autour de nous et en versant des adhésions et des dons au comité.

 

Les fêtes de Noël approchent et nous avons le nez dans l’organisation des festivités, ce qui est bien normal. Pour autant, essayons d’accorder quelques minutes à ce qui se prépare dans notre ville. Nous avons tous envie d’être fiers de notre ville, mais peut-être pas à n’importe quel prix.

La plupart des Argenteuillais interrogés dans la rue ne connaissent pas le projet de destruction de la salle Jean Vilar et de ce qui va le remplacer, ou pas dans le détail, ou croient qu’il a été abandonné.

Au contraire, le permis de démolir/construire a été affiché récemment par la mairie, d’abord à l’hôtel de ville (voir photo ci-dessous) puis dernièrement sur le site de construction, à savoir l'Ile Héloïse et l’espace Jean Vilar, face au conservatoire de musique d’Argenteuil, sur les bords de Seine. A noter que le marché Héloïse n’est pas concerné par le projet. Il jouxtera le futur projet immobilier.

 

Permis affiché sur site :

 

Quand un permis de démolir/construire est affiché sur site, il reste deux mois pour déposer un recours au tribunal. C’est donc le moment d’agir. Le comité Jean Vilar assure avoir de bons arguments de fond (il avait perdu sur l’angle d’attaque du déclassement de la zone, au tout début, et uniquement pour un vice de forme, pas de fond). Aujourd’hui, il est entouré d’un bon cabinet d’avocats. Quant aux autres recours, celui de Casino n’a pas encore été jugé. Quant au préfet, à son arrivée il a soutenu le projet de la municipalité en faveur du projet. Pourtant, l’avis du commissaire enquêteur était négatif (enquête publique de mars 2019).

 

 

 

Projet Cap Héloïse/remplaçant Jean Vilar 

A ceux qui connaissent mal le centre-ville et le site, voici une photo prise de nuit hier soir au carrefour du Bd Gabriel Péri, du pont d’Argenteuil et du Bd Héloïse.

C'est la zone de gauche, là où il y a le parking et les arbres, qui est concernée.

Le projet immobilier s’appelle désormais « Les Promenades d’Argenteuil » (anciennement Cap Héloïse).

Et voici en photo la salle Jean Vilar :

 

Nos questions et réflexions (d’où notre engagement, qui n’est pas politicien)

  • N’est-ce pas une hérésie de construire 3 tours d’habitations (156 logements)  en zone inondable (96,3 % d’Argenteuil est en zone non inondable) ainsi qu’un multiplexe, une salle de spectacle et un centre commercial de 40 mètres de hauteur (correspondant à une hauteur de 13 étages d’immeuble), dans le LIT MAJEUR DE LA Seine sur un ancien bras de Seine remblayé à la fin du 19 ème siècle, et qui sera notamment inondé en moins d’une semaine en cas de crue centenale, celle qui est tant redoutée ?

 

  • N’est-ce pas une hérésie d’abattre des dizaines d’arbres magnifiques, utiles contre la pollution et protecteurs des sols, même si d’autres arbres seront replantés, selon la mairie. Mais ne nous leurrons pas, si les 20 arbres à fort développement promis seront plantés, il leur faudra des dizaines d’années pour jouer le rôle des arbres actuels. Or, le changement climatique n’attend pas.

Il faut savoir que :

1/ Les grands arbres  pompent l’eau (vertu importante car cela régule le niveau de la nappe alluviale).

2 / Leurs racines aident à stabiliser les sols.

3 / Leur photosynthèse, en transformant le gaz carbonique en oxygène,  permet de lutter contre les gaz à effet de serre, qui provoquent le réchauffement climatique.

 

  • Saviez-vous que notre ville est la 10ème la plus polluée d’Europe ? (d’après une étude de Lancet). Est-ce vraiment le moment de rajouter des véhicules, de la pollution, et de bétonner les sols ? Au final, nous risquons de tous pâtir de ce surcroît de béton (d’ailleurs, produire 1 tonne de béton crée 1 tonne de CO²)… et ce, même si nous ne faisons pas nos achats non alimentaires à Argenteuil, même si nous ne nous sentons pas tous concernés par le centre-ville et que notre regard est tourné sur Paris, si proche du quartier de la Colonie avec la ligne J.
  • Le premier devoir d'un Maire est de protéger la sécurité de ses administrés, pas d'augmenter leur vulnérabilité par rapport à la pollution donc leur santé.
  • Est-il normal que cette parcelle de 22 300 m² qui s’étend du Bd Heloïse, ancien quai de Seine jusqu’à la rive du fleuve, ait été « déclassée » en 2017  via une modification du PLU en zone UGP3 ? Cette dernière échappe donc au code de l’urbanisme, les normes de construction étant désormais celles-là mêmes du projet du promoteur (40 mètres de hauteur par exemple, mais surtout un COS de 80 % très élevé, donc une très forte densification urbanistique)  ?

 

  • Ce projet mixant zone commerciale et culturelle va à l’encontre de tout ce qui se fait actuellement dans les autres villes.
    • Commerce en ligne : Tout le monde sait que le commerce se fait de plus en plus en ligne. Des projets de multiplexes sont d’ailleurs abandonnés. Côté Seine fonctionne bon gré mal gré, les enseignes de qualité fermant à tour de rôle.
    • Cinéma à domicile : Force est de constater que les plateformes comme Netflix et la pandémie de covid ont généré de nouvelles habitudes pour ne pas dire une addiction aux petits écrans. L’association argenteuillaise de défense du cinéma indépendant, des films d’auteurs et des salles d’art et d’essai écrivait récemment « Aujourd’hui, même les dirigeants des multiplexes s’inquiètent pour leurs intérêts financiers. Aujourd’hui, à Argenteuil, construire un multiplexe est une entreprise insensée. Si le projet aboutissait, qui demain empêcherait ETOILE, l’exploitant annoncé, de déposer le bilan lorsqu’il n’y retrouverait pas les bénéfices escomptés ? Et que deviendraient les salles municipales du Figuier Blanc et du Jean Gabin ? ».

 

  • N’est-ce pas incohérent de construire ce projet à deux pas de Côté Seine et à 300 m seulement du futur centre Leclerc de Colombes de l’autre côté du pont d'Argenteuil (cf L’Arc sportif ; sur l’ancienne friche Thalès : 1900 appartements, 2 écoles, Leclerc, etc  ) ? Sachant que quand un centre Leclerc s’installe, il tue le commerce autour de lui. Le projet Les promenades d’Argenteuil (ex Cap Héloïse) y survivrait-il ?

 

  • Ne doit-on pas redouter une disparition des commerces alentours auxquels nous sommes attachés (librairie le Presse papier, petits commerces ?).

 

  • Cap Héloïse/Les promenades d’Argenteuil), n’est-ce pas avant tout une opération financière pour la ville qui va récupérer près de 9 millions d’euros ; ce qui en soit n'est pas énorme pour 2 ha de terrain communal cédé sans appel d’offre ni concertation avec les Argenteuillais à un promoteur qui va construire dessus 40 000 m², soit une très forte densité.

 

  • N’est-ce pas surtout une opération immobilière très rentable au niveau des logements ? Et que se passerait-t-il si les 9 salles de cinéma, salle de spectacle et les commerces ne marchaient pas après les premières années "d’effet découverte" ? Un bâti à l’abandon ?

 

  • L’étude de zone de chalandise (clientèle potentielle) ne devrait-elle pas être revue après toutes ces années de « stand-by » ? Il faut savoir que l’opposition au projet a débuté en 2016. Cinq années se sont écoulées depuis.

 

  • Quid de la pollution engendrée par les faibles capacités de stationnement proposées (400 places de parking en zone inondable, au lieu de 700 initialement prévues). 400 places incluant celles accordées aux habitants des 150 logements construits sur l’ile Héloïse. Ce qui équivaut à 250 places restantes, soit le même nombre qu’aujourd’hui. Où vont se garer les voitures ? Les gens n’aiment pas marcher 10 mn pour se rendre dans un centre commercial/multiplexe. Ils veulent se garer sur place.

 

  • Est-ce respectueux de dire aux associations utilisant les salles de Jean Vilar depuis des années qu’elles vont devoir durant les 3 ans de travaux se rendre avec leurs adhérents derrière la mosquée du Val d’Argent, sous la tente L’Atrium ? Après le covid et la perte énorme d’adhérents dans les associations, voilà qui ne devrait pas aider le tissu associatif local à récupérer leur dynamisme d’antan.

 

  • Une fois le multiplexe construit, à quel prix ces associations loueront-elles à l’opérateur privé les salles de spectacles ?

 

  • Enfin, le rayon de protection de 500 m des 2 monuments classés (la Chapelle et l’Abbaye), qui se trouvent à 250 et 300 m du multiplexe annoncé a été réduit en 2007 à une protection des abords immédiats. Ainsi, le promoteur peut-il affirmer que l’espace du projet est EN DEHORS de toute protection patrimoniale, EN DEHORS des abords du Centre-ville, dans une zone séparée de la ville, la zone du domaine public non cadastré.

 

Pourtant, il existe tant d’autres alternatives pour rénover la salle existante à un coût raisonnable, donner plus de sens aux berges de Seine en accord avec le projet de l'association francilienne La Seine n'est pas à vendre, et construire ailleurs, dans des zones non inondables, qu’il s’agisse de logements, de cinémas, de magasins. Le comité Jean Vilar travaille actuellement sur un projet très sérieux auquel les habitants sont invités à participer.

 

Il est urgent d'agir. Imaginez si seulement 1 PERSONNE SUR 10 AGISSAIT

quel poids cela aurait !

 

Comment aider à contrer ce projet ?

  1. PARTAGER : faire connaître le projet, le comité Jean Vilar, son site internet ou ses réseaux sociaux autour de vous est très important. Expliquer l’autre version du projet que celle, officielle, qui fait peut-être rêver sur l’instant mais à partir de maquettes idéalisées qui occultent les vrais problèmes de fond.

 

  1. FAIRE UN DON avant février 2022 pour permettre au Comité Jean Vilar d’attaquer le projet en février au tribunal administratif. Le comité a trouvé un très bon avocat, a déjà réuni une belle somme mais a encore besoin de milliers d'euros. C'est décidé, il entame la procédure judiciaire.

https://www.helloasso.com/associations/comite-jean-vilar/adhesions/adherer-au-comite-jean-vilar

  • Dons défiscalisables* (66%) uniquement à partir de 50 euros :

Ecrire à comitejeanvilar@gmail.com pour connaître le nom à mettre sur le chèque et les consignes d'envoi de votre chèque.

Après déduction sur vos impôts :

  • Si vous versez 60 €, cela ne vous coûtera réellement que 20,4 €.
  • Si vous versez 100 €, cela ne vous coûtera réellement que 34 €.
  • Si vous versez 150 €, cela ne vous coûtera réellement que 51 €.

 

Que vous versiez votre don cette fin d’année 2021 ou début 2022, le montant sera compté au titre de 2022 donc déductible de vos impôts en 2023, même si l’attestation de déduction fiscale vous parviendra très rapidement en 2022

Dernier rassemblement citoyen le 14 décembre, juste avant le conseil municipal, devant la mairie. 

Suivre le comité Jean Vilar sur internet : https://jeanvilarargenteuil.wordpress.com/

N'hésitez pas à les suivre sur Twitter et sur Facebook

Un grand merci et Joyeux Noël à tous !

Partager cet article

commentaires

  • : Tam Tam Colonie : échanges, infos
  • Tam Tam Colonie : échanges, infos
  • : Une plateforme de proximité à Argenteuil pour se rendre de multiples services dans le quartier de la Colonie-Le Moulin + Les Larris : acheter, vendre, donner, troquer, se dépanner, faire connaissance... mais aussi partager de l'information. Blog animé par sa fondatrice, Sabine D., habitante du quartier. A savoir, le "Vide-grenier Tam Tam Colonie (chez l'habitant), tous les 2 ans" est géré par l'association Tam Tam Evénements mais hébergé sur ce blog.
  • Contact

Moteur De Recherche Par Mot Clé

Réglement & droits

Le B.A.BA à respecter :
 
Pas de contenu déplacé ou politique SVP.
 
Evitez d'écrire votre nom de famille pour protéger votre anonymat.
PAS de pseudo SVP.
Ecrivez votre prénom suivi du nom de votre rue
OU votre prénom + l'initiale de votre nom .
Si ce n'est pas fait, Tam Tam Colonie se réserve le droit de supprimer votre annonce.
Selon la Loi Informatique et Libertés, vous avez le droit de réclamer la suppression de vos commentaires et des données vous concernant. Votre adresse IP est conservée par overblog lorsque vous publiez un commentaire.

 

Pages Infos & Photos

Catégories