Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2022 2 25 /01 /janvier /2022 08:56

25.01.22. Ne manquez pas sur France Inter à 14h29 cette chronique de Camille Crosnier qui va parler d'Argenteuil. 

 

Affiche manifestation samedi 29 JANVIER 2022 à 15h - devant salle Jean Vilar

21.01.2022. Cette tribune de la MAISON DES JEUNES ET DE LA CULTURE d'Argenteuil est à lire (nous avons leur autorisation pour la publier) :

"Aux adhérent(e)s de la MJC.

Commençons par les vœux… il est encore temps !

Les lecteurs attentifs de notre dernière plaquette annuelle (il doit bien y en avoir) ont peut-être été surpris d'y lire un appel à manifester (le 18 septembre 2021) pour la défense du complexe Jean Vilar.

Il faut dire qu'entre ces salles et la MJC, il y a une longue histoire d'amour. Dès sa création, nous avons prolongé la tradition des "nuits de la jeunesse" pendant plusieurs années. Puis vint le rendez-vous hebdomadaire pour les cinéphiles du "ciné-club" de la MJC. Le lieu s'avéra très propice pour la création des "Cinglés du Cinéma" en utilisant chaque mètre carré de l'équipement. Les numismates avaient déjà investi les lieux pour le plus grand bonheur des collectionneurs de pièces et de billets de monnaie de tous les pays. Les amis de l'association "Sous les Couvertures" y trouvèrent un excellent lieu pour y lancer leur "Salon du Livre et des Lecteurs".

Il ne s'agit pas là de nostalgie mais d'une rapide et très partielle énumération de ce que peut permettre un tel lieu public.

Imaginer qu'un équipement privé aurait pu permettre un tel déploiement d'initiatives relève de l'escroquerie intellectuelle. C'est pourtant un projet d'une telle nature qui nous est proposé. Comment penser qu'un équipement qui fonctionnera sur des principes commerciaux pourrait répondre aux attentes des habitants de notre ville en matière d'activités culturelles et éducatives ?

Démolir le complexe Jean Vilar, pour le remplacer par une salle de spectacles privée, un centre commercial, un multiplexe cinématographique, des logements (soit disant de standing) et des parkings (payants), sur un emplacement aussi réduit, inondable et porteur de la mémoire culturelle des impressionnistes est tout simplement aberrant.

Sans entrer dans trop de détails, vous comprendrez mieux notre opposition à ce projet et notre appel à se joindre à toute initiative qui s'y opposera.

En pièces jointes :

Vous trouverez un rendez-vous de protestation pour le 29 janvier.

L'annonce de la Bourse Numismatique obligée de s'exiler dans une ville voisine.

Celle du Salon du Livre et des Lecteurs qui se "délocalisera" en format réduit à l'"atrium".

Quant aux "Cinglés du Cinéma", on redoute un avis de disparition.

 

Ce combat, puisque c'est bien de cela qu'il s'agit, nécessite des moyens financiers pour informer et mener les actions juridiques appropriées. On peut soutenir le comité Jean Vilar en y adhérant. On peut aussi participer à un appel de fonds (défiscalisable). Les chèques doivent être établis à l'ordre de "Val d'Oise Environnement" et peuvent être déposés à la MJC.

Alors, formulons un vœu : que ce projet n'aboutisse pas !

"

15.01.22. Rassemblement des Argenteuillais opposés au projet de destruction et de bétonnage de Cap Héloïse (Les promenades d'Argenteuil). 

Il s'agit d'une manifestation.

RV samedi 29 janvier à 15 h devant la salle communale Jean Vilar, face au conservatoire de musique d'Argenteuil. 

Toutes les infos sur le projet sont synthétisées dans le tract ci-dessous. 

Faites circuler et venez nombreux ! 😉

 

19.12.21 maj 20.12. Les menaces de profonds changements de notre centre-ville et de l’Ile Héloïse justifient une nouvelle rubrique sur ce blog pour relayer le combat citoyen et bientôt judiciaire du comité Jean Vilar, qui devrait durer quelques années. Ce combat ne peut se faire qu’avec la population, en en parlant autour de nous et en versant des adhésions et des dons au comité.

 

Les fêtes de Noël approchent et nous avons le nez dans l’organisation des festivités, ce qui est bien normal. Pour autant, essayons d’accorder quelques minutes à ce qui se prépare dans notre ville. Nous avons tous envie d’être fiers de notre ville, mais peut-être pas à n’importe quel prix.

La plupart des Argenteuillais interrogés dans la rue ne connaissent pas le projet de destruction de la salle Jean Vilar et de ce qui va le remplacer, ou pas dans le détail, ou croient qu’il a été abandonné.

Au contraire, le permis de démolir/construire a été affiché récemment par la mairie, d’abord à l’hôtel de ville (voir photo ci-dessous) puis dernièrement sur le site de construction, à savoir l'Ile Héloïse et l’espace Jean Vilar, face au conservatoire de musique d’Argenteuil, sur les bords de Seine. A noter que le marché Héloïse n’est pas concerné par le projet. Il jouxtera le futur projet immobilier.

 

Permis affiché sur site :

 

Quand un permis de démolir/construire est affiché sur site, il reste deux mois pour déposer un recours au tribunal. C’est donc le moment d’agir. Le comité Jean Vilar assure avoir de bons arguments de fond (il avait perdu sur l’angle d’attaque du déclassement de la zone, au tout début, et uniquement pour un vice de forme, pas de fond). Aujourd’hui, il est entouré d’un bon cabinet d’avocats. Quant aux autres recours, celui de Casino n’a pas encore été jugé. Quant au préfet, à son arrivée il a soutenu le projet de la municipalité en faveur du projet. Pourtant, l’avis du commissaire enquêteur était négatif (enquête publique de mars 2019).

 

 

 

Projet Cap Héloïse/remplaçant Jean Vilar 

A ceux qui connaissent mal le centre-ville et le site, voici une photo prise de nuit hier soir au carrefour du Bd Gabriel Péri, du pont d’Argenteuil et du Bd Héloïse.

C'est la zone de gauche, là où il y a le parking et les arbres, qui est concernée.

Le projet immobilier s’appelle désormais « Les Promenades d’Argenteuil » (anciennement Cap Héloïse).

Et voici en photo la salle Jean Vilar :

 

Nos questions et réflexions (d’où notre engagement, qui n’est pas politicien)

  • N’est-ce pas une hérésie de construire 3 tours d’habitations (156 logements)  en zone inondable (96,3 % d’Argenteuil est en zone non inondable) ainsi qu’un multiplexe, une salle de spectacle et un centre commercial de 40 mètres de hauteur (correspondant à une hauteur de 13 étages d’immeuble), dans le LIT MAJEUR DE LA Seine sur un ancien bras de Seine remblayé à la fin du 19 ème siècle, et qui sera notamment inondé en moins d’une semaine en cas de crue centenale, celle qui est tant redoutée ?

 

  • N’est-ce pas une hérésie d’abattre des dizaines d’arbres magnifiques, utiles contre la pollution et protecteurs des sols, même si d’autres arbres seront replantés, selon la mairie. Mais ne nous leurrons pas, si les 20 arbres à fort développement promis seront plantés, il leur faudra des dizaines d’années pour jouer le rôle des arbres actuels. Or, le changement climatique n’attend pas.

Il faut savoir que :

1/ Les grands arbres  pompent l’eau (vertu importante car cela régule le niveau de la nappe alluviale).

2 / Leurs racines aident à stabiliser les sols.

3 / Leur photosynthèse, en transformant le gaz carbonique en oxygène,  permet de lutter contre les gaz à effet de serre, qui provoquent le réchauffement climatique.

 

  • Saviez-vous que notre ville est la 10ème la plus polluée d’Europe ? (d’après une étude de Lancet). Est-ce vraiment le moment de rajouter des véhicules, de la pollution, et de bétonner les sols ? Au final, nous risquons de tous pâtir de ce surcroît de béton (d’ailleurs, produire 1 tonne de béton crée 1 tonne de CO²)… et ce, même si nous ne faisons pas nos achats non alimentaires à Argenteuil, même si nous ne nous sentons pas tous concernés par le centre-ville et que notre regard est tourné sur Paris, si proche du quartier de la Colonie avec la ligne J.
  • Le premier devoir d'un Maire est de protéger la sécurité de ses administrés, pas d'augmenter leur vulnérabilité par rapport à la pollution donc leur santé.
  • Est-il normal que cette parcelle de 22 300 m² qui s’étend du Bd Heloïse, ancien quai de Seine jusqu’à la rive du fleuve, ait été « déclassée » en 2017  via une modification du PLU en zone UGP3 ? Cette dernière échappe donc au code de l’urbanisme, les normes de construction étant désormais celles-là mêmes du projet du promoteur (40 mètres de hauteur par exemple, mais surtout un COS de 80 % très élevé, donc une très forte densification urbanistique)  ?

 

  • Ce projet mixant zone commerciale et culturelle va à l’encontre de tout ce qui se fait actuellement dans les autres villes.
    • Commerce en ligne : Tout le monde sait que le commerce se fait de plus en plus en ligne. Des projets de multiplexes sont d’ailleurs abandonnés. Côté Seine fonctionne bon gré mal gré, les enseignes de qualité fermant à tour de rôle.
    • Cinéma à domicile : Force est de constater que les plateformes comme Netflix et la pandémie de covid ont généré de nouvelles habitudes pour ne pas dire une addiction aux petits écrans. L’association argenteuillaise de défense du cinéma indépendant, des films d’auteurs et des salles d’art et d’essai écrivait récemment « Aujourd’hui, même les dirigeants des multiplexes s’inquiètent pour leurs intérêts financiers. Aujourd’hui, à Argenteuil, construire un multiplexe est une entreprise insensée. Si le projet aboutissait, qui demain empêcherait ETOILE, l’exploitant annoncé, de déposer le bilan lorsqu’il n’y retrouverait pas les bénéfices escomptés ? Et que deviendraient les salles municipales du Figuier Blanc et du Jean Gabin ? ».

 

  • N’est-ce pas incohérent de construire ce projet à deux pas de Côté Seine et à 300 m seulement du futur centre Leclerc de Colombes de l’autre côté du pont d'Argenteuil (cf L’Arc sportif ; sur l’ancienne friche Thalès : 1900 appartements, 2 écoles, Leclerc, etc  ) ? Sachant que quand un centre Leclerc s’installe, il tue le commerce autour de lui. Le projet Les promenades d’Argenteuil (ex Cap Héloïse) y survivrait-il ?

 

  • Ne doit-on pas redouter une disparition des commerces alentours auxquels nous sommes attachés (librairie le Presse papier, petits commerces ?).

 

  • Cap Héloïse/Les promenades d’Argenteuil), n’est-ce pas avant tout une opération financière pour la ville qui va récupérer près de 9 millions d’euros ; ce qui en soit n'est pas énorme pour 2 ha de terrain communal cédé sans appel d’offre ni concertation avec les Argenteuillais à un promoteur qui va construire dessus 40 000 m², soit une très forte densité.

 

  • N’est-ce pas surtout une opération immobilière très rentable au niveau des logements ? Et que se passerait-t-il si les 9 salles de cinéma, salle de spectacle et les commerces ne marchaient pas après les premières années "d’effet découverte" ? Un bâti à l’abandon ?

 

  • L’étude de zone de chalandise (clientèle potentielle) ne devrait-elle pas être revue après toutes ces années de « stand-by » ? Il faut savoir que l’opposition au projet a débuté en 2016. Cinq années se sont écoulées depuis.

 

  • Quid de la pollution engendrée par les faibles capacités de stationnement proposées (400 places de parking en zone inondable, au lieu de 700 initialement prévues). 400 places incluant celles accordées aux habitants des 150 logements construits sur l’ile Héloïse. Ce qui équivaut à 250 places restantes, soit le même nombre qu’aujourd’hui. Où vont se garer les voitures ? Les gens n’aiment pas marcher 10 mn pour se rendre dans un centre commercial/multiplexe. Ils veulent se garer sur place.

 

  • Est-ce respectueux de dire aux associations utilisant les salles de Jean Vilar depuis des années qu’elles vont devoir durant les 3 ans de travaux se rendre avec leurs adhérents derrière la mosquée du Val d’Argent, sous la tente L’Atrium ? Après le covid et la perte énorme d’adhérents dans les associations, voilà qui ne devrait pas aider le tissu associatif local à récupérer leur dynamisme d’antan.

 

  • Une fois le multiplexe construit, à quel prix ces associations loueront-elles à l’opérateur privé les salles de spectacles ?

 

  • Enfin, le rayon de protection de 500 m des 2 monuments classés (la Chapelle et l’Abbaye), qui se trouvent à 250 et 300 m du multiplexe annoncé a été réduit en 2007 à une protection des abords immédiats. Ainsi, le promoteur peut-il affirmer que l’espace du projet est EN DEHORS de toute protection patrimoniale, EN DEHORS des abords du Centre-ville, dans une zone séparée de la ville, la zone du domaine public non cadastré.

 

Pourtant, il existe tant d’autres alternatives pour rénover la salle existante à un coût raisonnable, donner plus de sens aux berges de Seine en accord avec le projet de l'association francilienne La Seine n'est pas à vendre, et construire ailleurs, dans des zones non inondables, qu’il s’agisse de logements, de cinémas, de magasins. Le comité Jean Vilar travaille actuellement sur un projet très sérieux auquel les habitants sont invités à participer.

 

Il est urgent d'agir. Imaginez si seulement 1 PERSONNE SUR 10 AGISSAIT

quel poids cela aurait !

 

Comment aider à contrer ce projet ?

  1. PARTAGER : faire connaître le projet, le comité Jean Vilar, son site internet ou ses réseaux sociaux autour de vous est très important. Expliquer l’autre version du projet que celle, officielle, qui fait peut-être rêver sur l’instant mais à partir de maquettes idéalisées qui occultent les vrais problèmes de fond.

 

  1. FAIRE UN DON avant février 2022 pour permettre au Comité Jean Vilar d’attaquer le projet en février au tribunal administratif. Le comité a trouvé un très bon avocat, a déjà réuni une belle somme mais a encore besoin de milliers d'euros. C'est décidé, il entame la procédure judiciaire.

https://www.helloasso.com/associations/comite-jean-vilar/adhesions/adherer-au-comite-jean-vilar

  • Dons défiscalisables* (66%) uniquement à partir de 50 euros :

Ecrire à comitejeanvilar@gmail.com pour connaître le nom à mettre sur le chèque et les consignes d'envoi de votre chèque.

Après déduction sur vos impôts :

  • Si vous versez 60 €, cela ne vous coûtera réellement que 20,4 €.
  • Si vous versez 100 €, cela ne vous coûtera réellement que 34 €.
  • Si vous versez 150 €, cela ne vous coûtera réellement que 51 €.

 

Que vous versiez votre don cette fin d’année 2021 ou début 2022, le montant sera compté au titre de 2022 donc déductible de vos impôts en 2023, même si l’attestation de déduction fiscale vous parviendra très rapidement en 2022

Dernier rassemblement citoyen le 14 décembre, juste avant le conseil municipal, devant la mairie. 

Suivre le comité Jean Vilar sur internet : https://jeanvilarargenteuil.wordpress.com/

N'hésitez pas à les suivre sur Twitter et sur Facebook

Un grand merci et Joyeux Noël à tous !

Partager cet article

commentaires

  • : Tam Tam Colonie : échanges, infos
  • Tam Tam Colonie : échanges, infos
  • : Une plateforme de proximité à Argenteuil pour se rendre de multiples services dans le quartier de la Colonie-Le Moulin + Les Larris : acheter, vendre, donner, troquer, se dépanner, faire connaissance... mais aussi partager de l'information. Blog animé par sa fondatrice, Sabine D., habitante du quartier. A savoir, le "Vide-grenier Tam Tam Colonie" est géré par l'association Tam Tam Evénements et a lieu les années impaires (lien sur le site tout en haut du blog en bleu).
  • Contact

Moteur De Recherche Par Mot Clé

Réglement & droits

Le B.A.BA à respecter :
 
Pas de contenu déplacé ou politique SVP.
 
Evitez d'écrire votre nom de famille pour protéger votre anonymat.
PAS de pseudo SVP.
Ecrivez votre prénom suivi du nom de votre rue
OU votre prénom + l'initiale de votre nom .
Si ce n'est pas fait, Tam Tam Colonie se réserve le droit de supprimer votre annonce.
Selon la Loi Informatique et Libertés, vous avez le droit de réclamer la suppression de vos commentaires et des données vous concernant. Votre adresse IP est conservée par overblog lorsque vous publiez un commentaire.

 

Pages Infos & Photos

Catégories